Bioraffinerie, ou comment éviter le gaspillage des matières premières ?

Le cœur de Purextract bat au rythme de la nature. Notre Odyssée végétale s’inscrit dans cette logique.

Parce que nous croyons au développement responsable, toutes les étapes de la production ont été  pensées pour éviter le gaspillage. Rien de ce que nous prélevons de la nature n’est perdu.

Au pays de Purextract, les co-produits des industries voisines sont rois. Ainsi,  nos extraits de pépins de raisin (Vitaflavan®) sont issus de l’industrie viticole et le pin est récupéré auprès des scieries œuvrant à proximité de notre site au cœur de la forêt Landaise. Dans le pin tout s’utilise : nos phytostérols (Phytopin®) sont issus du tronc, nos polyphénols OPC (Oligopin®, Cosmythic®) de l’écorce. Les autres parties de l’arbre sont exploitées dans les industries de la parfumerie et des résines.

L’assurance d’une exploitation durable débute dès le choix de fournisseurs. Nos partenaires partagent nos valeurs et répondent à un cahier des charges très précis. Acteurs engagés dans la gestion durable des ressources, nombre d’entre eux s’impliquent par exemple dans des programmes de reboisement des forêts de pin. Une récolte proche du lieu de transformation nous permet également d’éviter les pertes de matière première et de préserver les molécules actives. Tel est l’un des secrets de la qualité inégalable de nos extraits.

Prendre soin des trésors que la nature nous offre passe aussi par la maîtrise de notre impact écologique. Si vos voyages vous permettent de faire une escale à Vieille-Saint-Girons à l’horizon 2015, vous y découvrirez notre chaudière biomasse. Selon le principe de la bioraffinerie, nous y brûlerons les sous-produits d’exploitation. La biomasse deviendra alors une source d’énergie assurant l’indépendance énergétique de notre site !