Comment faire une promesse et la tenir ?

En décembre 2006, l’Union Européenne a adopté un règlement visant à protéger le consommateur de compléments alimentaires.

.

Alléguer sur le marché de la Nutricosmétique

Seules les allégations claires et justifiées par des preuves scientifiques peuvent figurer sur l’étiquette. L’EFSA est chargée de vérifier le bien-fondé des demandes d’allégations et d’autoriser ou non leur utilisations.

Dans plusieurs avis cependant, l’agence ne s’est pas jugée compétente pour donner son opinion en considérant que certaines allégations étaient hors du champ de compétence défini par le règlement. Interrogé, Synadiet apporte un éclairage intéressant : « Différents aspects permettent de conclure sur le fait que les promesses beauté n’entrent pas dans le champ d’application du Règlement (CE) n°1924/2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires. Ils sont d’ordre réglementaires, scientifique, juridique, économique et politique »

.

Les promesses faisant référence à la beauté ne sont pas définies dans le Règlement Européen (CE) n°1223/2009

Les promesses beauté parlent uniquement d’une amélioration d’aspect et non de fonction.

Les lignes directrices de l’EFSA « Guidance on the scientific requirements for health claims related to bone, joints, skin and oral health » définissent la portée du Règlement (CE) n°1924/2006 pour les allégations relatives à la fonction de la peau. Selon l’EFSA, les allégations qui portent sur « le maintien de la structure normale de la peau, l’hydratation, l’élasticité ou l’apparence de la peau » sont hors du champ d’application du règlement car elles ne se réfèrent pas à une fonction physiologique de l’organisme.

La beauté se rapporte à l’apparence physique, à l’aspect de la peau, des cheveux, des ongles et non à une fonction de l’organisme. Il s’agit de promesses beauté, de bénéfice beauté et en aucun cas de bénéfice santé. En l’absence d’une définition claire d’une allégation beauté, celles-ci ne peuvent pas entrer dans le champ d’application du règlement.

.

Cosmythic®  tient ses « promesses » sur la beauté de la peau

Cosmythic® est un actif titré en OPC de pin (pinus pinaster). Seules les molécules de faible masse molaire ont été conservées durant le processus d’extraction végétale. En conférant à Cosmythic® une biodisponibilité très largement supérieure à celle des extraits bruts d’écorce de pin, elles jouent un rôle essentiel au cours du mécanisme d’action de l’actif dans le corps humain.

Une étude réalisée sur un panel de 34 sujets, en double aveugle, randomisée et vs placébo a apporté la preuve de l’efficacité de Cosmythic® sur la beauté de la peau, à un dosage de 100mg par jour.

  1. Cosmythic® aide à réduire l’intensité des taches brunes de 6,6 % après 28 jours de traitement et 12.5% après 56 jours.
  2. Cosmythic® réduit la pigmentation de la peau de 7.5% après 56 jours de traitement
  3. Cosmythic® améliore la fermeté de la peau de 8.2% après 28 jours de traitement
  4. Cosmythic® améliore la fatigabilité* de la peau de 9.7% après 28 jours de traitement
    (*Aptitude de la peau à conserver ses propriétés mécaniques après plusieurs sollicitations (c’est un bon indicateur de la ‘bonne santé’ du réseau collagène+élastine qui constitue la base du tissu de soutien)
  1. Cosmythic® réduit le nombre de rides de 15% après 28 jours de traitement
  2. Cosmythic® réduit la profondeur et le nombre des rides profondes de 7% après 28 jours de traitement

.

Nathalie Luzecki-Michaud

.

Pour tout complément d’information, écrivez-nous à info@purextract.fr

Nous remercions Synadiet pour la qualité des échanges que nous avons eus avec ses représentants. Le paragraphe 2 (Les promesses faisant référence à la beauté ne sont pas définies dans le Règlement Européen (CE) n°1223/2009) est un extrait du document « Promesses Beauté » du 30/7/2013 de Synadiet

.