Les consommateurs à l’honneur

Nouvelle journée intense au Vitafoods ! Nous reprenons l’exploration pour notre Odyssée Végétale. Attentifs aux attentes du marché, il apparait clairement que les consommateurs sont plus curieux des produits qu’ils achètent et donc plus attentifs à leurs qualités intrinsèques (origine, ingrédients, arôme naturel…).

Autrefois « passifs », ils deviennent aujourd’hui de véritables « consom’acteurs ». Ainsi, pour devenir orfèvre en nutraceutiques, il faut avant tout des matières premières précieuses répondant à 3 critères clés :

Une origine naturelle et géographique clairement identifiée

Partout dans le monde et notamment dans les sociétés occidentales, la tendance est à la recherche de naturalité, qui rime avec sécurité et confiance dans l’imaginaire des consommateurs. Les différentes crises et scandales alimentaires contribuent sans aucun doute à cette tendance… De plus, l’origine des ingrédients a une importance croissante aux yeux des consommateurs et la « French Touch » a notamment le vent en poupe !

Transparence accrue sur la sécurité des produits

Les exigences grandissantes des consommateurs sont doublées par un renforcement de la réglementation concernant l’information du consommateur et les preuves de sécurité. Le travail de réassurance, que doivent réaliser les fournisseurs d’ingrédients surtout en amont de la formulation d’un produit fini, est donc fondamental : il permet d’établir une relation de confiance durable. Purextract a depuis longtemps anticipé cette attente en proposant des ingrédients, qui, à l’image d’Hercule ou d’Ulysse, ont réussi à passer plusieurs épreuves, pour désormais assurer la satisfaction des façonniers et a fortiori des consommateurs finaux.

On n’oublie pas le goût !

Beaucoup de fournisseurs d’ingrédients offrent des actifs mais ne pensent pas à proposer de solution pour masquer un gout fort ou astringent. C’est prendre le risque de perdre le consommateur final à cause d’une expérience sensorielle décevante.

Nous avons interrogé un expert sur le sujet : Pierre Miclette, président de Foodarom, notre designer d’arômes canadien. Son défi : travailler des profils aromatiques en fonction de la nature de l’ingrédient, de la matrice finale et des consommateurs ciblés. « On voyage de plus en plus, on expérimente de nouvelles saveurs… Ce qui fait évoluer finalement nos attentes en matière de goût » précise-t-il. Ainsi, les arômes originaux deviennent des vecteurs de différenciation mais le marché montre également qu’on revient aussi au goût sucré pour un plaisir décomplexé. D’ailleurs cette année, c’est la note chocolat qui semble à l’honneur au salon. D’après notre spécialiste, cela s’explique par « un récent engouement pour les vertus santé du chocolat qui répond à la fois au besoin de snacking et de produits sains ».

Vous l’aurez compris, aujourd’hui le sourcing d’ingrédients « low cost » n’a plus sa place aux yeux du consommateur final. Celui-ci veut être rassuré sur la qualité et la sécurité alimentaire des ingrédients.

Deux points essentiels largement maîtrisés par les aventuriers de Purextract !