Pourquoi la forêt des Landes ne brûle pas

Ou comment l’État français et les propriétaires fonciers s’entendent pour préserver le plus grand massif forestier d’Europe

Il faut peu de choses, une simple imprudence, pour causer un incendie capable de réduire en cendre, en quelques heures, des milliers d’hectares de forêt. Un barbecue improvisé, une cigarette mal éteinte, des travaux non sécurisés… Quand il ne s’agit pas d’un geste volontaire, lié à un conflit d’occupation du sol. Une simple étincelle peut suffire.

Quatrième pays européen le plus boisé, la France semble une proie désignée pour les feux de forêt. Ses larges massifs forestiers, notamment méditerranées et landais, couvrent plus de 30% de son territoire. Ses étés sont relativement secs et caractérisés par des températures élevées, parfois couplées à des vents violents et persistants, notamment sur le pourtour méditerranéen. Dans ces conditions, pourquoi la France ne connaît-elle pas des incendies dramatiques comme ceux qui ont récemment ravagé le Portugal ou la Grèce ?

 Prévention

Avant d’apporter des éléments de réponse à cette question, il faut modérer ce constat. Au cours du XXème siècle, la France a été le théâtre de plusieurs incendies catastrophiques et elle connaît tous les ans de nombreux départs de feux et incendies de taille limitée. Mais, effectivement, les surfaces concernées et les bilans humains et économiques de ces événements sont relativement restreints.

Ce constat s’explique par l’adoption d’une politique de Défense de la Forêt Contre les Incendies (DFCI), dont l’efficacité est aujourd’hui internationalement reconnue. Elle se compose de dispositifs spécifiques, qui associent différents acteurs de la prévention et de la lutte contre les incendies : les pompiers, bien entendu, mais aussi des fonctionnaires de l’Office National des Forêts, et différentes structures départementales et intercommunales.

L’exemple de la forêt des Landes

Les pouvoirs publics sont partis de ce constat : en matière d’incendie de forêt rien ne vaut la prévention. Celle-ci se décline sur trois axes principaux. La pédagogie auprès des populations, le maillage du territoire et l’aménagement des massifs. Pour prendre l’exemple de la forêt landaise, des opérations de sensibilisation sont régulièrement organisées, et une signalétique spécifique est mise en place dans les zones les plus sensibles au risque d’incendie d’origine humaine.

Des investissements très importants ont été réalisés dans les infrastructures. 22 000 km de sentiers ont été tracés dans le massif landais par les forestiers, selon des critères très précis (largeur de la chaussée, accotements, bande débroussaillée de sécurité…). Ils permettent aux pompiers d’intervenir en moins de 20 minutes sur tout départ de feu. Ces kilomètres de pistes sont entretenus tout au long de l’année par les propriétaires forestiers (le massif landais et presqu’ entièrement privé).

1500 points d’eau ont été aménagés dans la forêt. Quand celle-ci n’est pas accessible par forage, des bassins ont été créés, ou des citernes placées à des endroits stratégiques. 45 centres de secours maillent le massif. 19 tours de guet (hautes de 40 mètres et espacées de 15 à 20 km) ont également fait leur apparition. Un programme de détection automatique et de localisation des incendies par surveillance vidéo a été mis en œuvre.

La préservation de la forêt des Landes de Gascogne est le fruit d’efforts importants et soutenus. Elle repose sur une grande implication de l’État et une forte mobilisation des propriétaires fonciers. Ce système a fait, jusqu’ à présent, la preuve de son efficacité. DRT Purextract®, qui produit ses extraits de pin maritime Oligopin® et Cosmythic® à partir d’arbres issus du massif landais, s’inscrit également dans cette démarche, qui, en responsabilisant tous les acteurs publics et privés, bénéficie à tous.

Oligopin®  et Cosmythic® sont des extraits originaux d’écorce de pin des Landes titrés en OPC de faible masse molaire. Retrouvez leurs bénéfices Bien-être et Beauté  sur www.theoriginalpinebarkextract.com

Contact : info@purextract.fr